Informer rigoureusement prend du temps. Chaque chiffre, chaque donnée doivent être vérifiés et sourcés.
Or il n’est pas facile de trouver un modèle économique permettant de réaliser des enquêtes journalistiques de longue haleine et d’en garantir tout à la fois l’indépendance.

C’est pourquoi nous avons recherché des soutiens avec lesquels nous partageons cette valeur commune.
Nous tenons donc à remercier la Casden (banque coopérative de la fonction publique) et la MGEN (Mutuelle générale de l’Éducation nationale).
Ces deux acteurs de l’économie sociale et solidaire nous aident à financer les enquêtes.

Nous remercions également la fondation Léa nature-Jardin bio et l’entreprise Les Jardins de Gaïa, qui commercialise des thés et des tisanes bio, pour leur soutien à la vaste enquête sur l’eau.

Produire une enquête de qualité sur des thématiques globales et complexes ne serait pas possible sans ces soutiens.
Ces structures nous aident aussi à faire connaître les problématiques vitales notamment auprès des plus jeunes, dans les établissements scolaires.