Tribune Marianne Croissance

Encourager la conversion vers les énergies renouvelables et vers une économie plus circulaire met d’accord la plupart des chercheurs et spécialistes. Mais est-ce que cela sera suffisant ?

Aujourd’hui, afin de produire de l’électricité, nous émettons du CO2 à l’aide d’une énergie d’origine fossile. Demain, le risque est d’extraire toujours plus de métaux pour capter et stocker l’énergie renouvelable. Dans le monde, en vingt-cinq ans, le tonnage extrait du cuivre, du zinc ou du plomb a déjà plus que doublé. Entre 1940 et 2010, la consommation de ciment a quant à elle été multipliée par 50, d’acier par 8, de platine par 25, alors que la population mondiale a été multipliée par trois.

Lire la suite

Chiffres clés

  • novembre 06, 2019

Nous consommons trois fois plus qu’il y a 60 ans

100 multinationales sont responsables à elles seules de 71 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, depuis 1988

 Le pic d’extraction du cuivre pourrait être atteint en 2060

 Au cours du xxe siècle, l’utilisation des ressources naturelles a augmenté deux fois plus vite que la population mondiale

Le numérique émet 4 %  des gaz à effet de serre, plus que l’ensemble des avions

Si nous diminuions la consommation d’énergie primaire de 10 % par habitant, cela entraînerait une baisse du PIB par habitant de 6 %

En France, 88 % des téléphones remplacés fonctionnent encore

10 % des habitants les plus riches de la planète émettent plus de la moitié des émissions de CO2, alors que la moitié la plus pauvre n’est à l’origine que de 10 % des rejets polluants

D’ici 2050, il faudrait réduire notre consommation d’énergie finale d’environ 30 %, du fait de nos seuls changements de comportement