Sortie en poche du carnet d’alerte : L’eau que nous sommes, un élément vital en péril

Sortie en poche de l’eau que nous sommes, un élément vital en péril. Sujet essentiel, certainement l’un de ceux où il y a le plus d’idées reçues fausses. Nous traitons de la problématique de la pollution de l’océan ( plastique, algues vertes, acidité… ) de la pollution et la consommation de l’eau par agriculture industrielle, la gestion de l’eau domestique, le manque d’eau salubre, les solutions…. Dans cet ouvrage : plus de 60 personnes interrogées, les acteurs clés de l’eau interrogés : Benoît Biteau, Gilles Boeuf, Julie Trottier, Nicolas Imbert, Marc Laimé, Suez, Veolia, la fnsea, surfrider, tara expéditions, Action contre la faim, Nicolas Hulot, Anne Le Start, Célia Blauel, Ufc que choisir, François Galgani …. et Beaucoup d’autres ! ! !

https ://www.decitre.fr/livres/l-eau-que-nous-sommes-9782290209127.html

Des entreprises face à la croissance !

Arrêter de croître à tout prix ! Essaimer ou continuer de s’endetter ? Choisir un mode de financement éloigné des marchés financiers afin de rester indépendant.  Des entrepreneurs engagés nous racontent les difficultés  rencontrées et les solutions qu’ils ont trouvées pour ne pas être centrés sur un seul objectif : la croissance du chiffre d’affaires. 

Lire la suite

Organisons la décroissance plutôt que de subir la récession !

Saisissons-nous de cette crise engendrée par le système mondial dominant pour organiser la décroissance au lieu de subir la récession ! A condition, bien sûr, de réduire les inégalités. Nous ne savons pas croître sans polluer davantage. De nombreux spécialistes s’accordent sur le fait que nous devons passer aux énergies renouvelables, au recyclage… Mais nous devons aussi changer nos comportements et accepter une part de sobriété. ( sinon la consommation de métaux et autres pollutions continueront d’augmenter)

Journée mondiale de la biodiversité

Pour la journée de la biodiversité, le 22 mai : Jean-François Guégan et Serge Morand le répètent, le démontrent et publient des travaux depuis plus de 20 ans : les activités humaines bouleversent les écosystèmes, réduisent la biodiversité et engendrent la hausse du nombre d’épidémies.  Jean-François Guégan craint qu’à cause de ces épidémies, nous diabolisions la chauve-souris ou le pangolin au lieu de remettre en cause nos pratiques désastreuses. Selon Serge Morand, chercheur Cnrs-Cirad, écologue de la santé et parasitologiste de terrain, au niveau mondial, le nombre d’épidémies a été multiplié par plus de 10 entre 1940 et aujourd’hui.

Arrêtons de jeter les masques par terre !

Quelque 5 250 milliards de particules de plastique flottent à la surface de l’océan, soit 268 940 tonnes  !

Ces déchets proviennent en grande partie de la terre.  Personne ne sait vraiment combien de temps ces masques peuvent persister. Mais selon Francois Galgani, océanographe et spécialiste des déchets marins, les masques jetables peuvent persister quelques mois voire quelques années et non plusieurs dizaines ou centaines d’années.

Ce qui est -sans aucun doute- déjà beaucoup trop  !

Covid-19 : création d’un laboratoire ou origine naturelle ?

Depuis quelques semaines, les chercheurs et les scientifiques de toute la planète essaient de comprendre la chaîne de transmission du virus Covid-19. Quel est l’animal réservoir, celui à l’origine du virus ? Quel est l’animal intermédiaire ? Est-ce la chauve-souris ? Le pangolin ? Des fermes d’élevage ont-elles servi de transmission entre le sauvage et l’homme ? Le virus a -t-il été créé dans un laboratoire?

Lire la suite