Arrêtons de jeter les masques par terre !

Quelque 5 250 milliards de particules de plastique flottent à la surface de l’océan, soit 268 940 tonnes  !

Ces déchets proviennent en grande partie de la terre.  Personne ne sait vraiment combien de temps ces masques peuvent persister. Mais selon Francois Galgani, océanographe et spécialiste des déchets marins, les masques jetables peuvent persister quelques mois voire quelques années et non plusieurs dizaines ou centaines d’années.

Ce qui est -sans aucun doute- déjà beaucoup trop  !

Covid-19 : création d’un laboratoire ou origine naturelle ?

Depuis quelques semaines, les chercheurs et les scientifiques de toute la planète essaient de comprendre la chaîne de transmission du virus Covid-19. Quel est l’animal réservoir, celui à l’origine du virus ? Quel est l’animal intermédiaire ? Est-ce la chauve-souris ? Le pangolin ? Des fermes d’élevage ont-elles servi de transmission entre le sauvage et l’homme ? Le virus a -t-il été créé dans un laboratoire?

Lire la suite

La baisse de la biodiversité, cause du coronavirus

Plus la biodiversité est forte, plus il y a de microbes circulant à faible bruit, c’est-à-dire que ces derniers se transmettent mal. Mais lorsque la biodiversité chute souvent à cause de la réduction de l’habitat sauvage, nous favorisons les contacts et la transmission.

Le nombre d’épidémies a été multiplié par plus de 10 entre 1940 et aujourd’hui.

La suite ici :

https ://www.marianne.net/societe/coronavirus-la-disparition-du-monde-sauvage-facilite-les-epidemies

Face au krach, organisons la décroissance plutôt que de la subir !

L’épidémie du coronavirus est révélatrice -une fois de plus- des aberrations de notre système économique hyperfinanciarisé, hypermondialisé, centré sur une croissance du PIB infinie.

 

Plusieurs spécialistes le confirment. A cause du coronavirus, nous risquons de vivre une crise similaire à 2008, sauf que cette fois-ci les ressources des Etats – qui ont déjà renfloué les banques – ont bien diminué. Pourquoi risquons-nous de subir une crise de même ampleur bien que les causes de l’effondrement des cours des bourses soient différentes ? Car la structure des marchés financiers n’a pas été modifiée et le poids de la finance dans l’économie a continué de grimper ces dernières années.

Lire la suite ici :

https ://www.marianne.net/debattons/tribunes/face-au-krach-financier-une-solution-la-decroissance